Kayak, quelle descente de l’Ardèche choisir ?

0
28
Kayak, quelle descente de l’Ardèche choisir ?

Avez-vous un goût prononcé pour les activités nautiques en général, et les randonnées en kayak en particulier ? Si oui, un séjour dans le département de l’Ardèche vous conviendrait tout à fait. Avec de nombreux circuits au choix, en fonction de la performance physique, chaque randonneur pourra trouver un parcours à son goût pour découvrir le bel écrin naturel sis dans les gorges de l’Ardèche, à Vallon Pont d’Arc et Saint-Martin d’Ardèche. Dans tous les cas, chaque descente doit correspondre aux conditions de chaque randonneur.

La plus courte descente pour débuter le kayak en famille

Le kayak Ardèche s’adresse aussi bien aux sportifs de haut niveau, aux débutants et amateurs qu’aux familles avec des enfants. Dans ce dernier cas, la meilleure option pour descendre l’Ardèche consiste au circuit noir, dont la distance est longue de 7 ou 8 km. Ce parcours peut être effectué en une demi-journée, notamment pour une famille ou pour des débutants dans cette discipline. 

Effectivement, pour une première fois en kayak et surtout sans être de sportifs aux bonnes conditions physiques, il est préférable de privilégier une descente courte avec passage sous le Pont d’Arc. Ce circuit est plus accessible tout en conférant des sentiments d’aventures.

Une descente pour un parcours plus sportif

La descente de 13 à 25 km, soit en circuit rouge ou bleu convient pour les randonneurs ayant déjà bénéficié d’une expérience en kayak. Il s’agit d’un parcours kayak Ardèche permettant de profiter de la rivière de manière optimale en y passant toute une journée. De plus, dans les gorges de l’Ardèche, il existe de nombreux parcours, aux différentes longueurs pour adapter la distance aux envies, conditions physiques et niveau sportif de chaque randonneur. 

Une descente prolongée avec ou sans bivouac

Pour la pratique du kayak Ardèche, il est possible d’emprunter une descente au départ du sud du département pour mieux profiter de l’environnement et du contact de la nature.  Ainsi, la première option consiste à réaliser une descente en une journée. 

La seconde option propose un séjour original étalé sur 2 jours, avec bivouac. Cette alternative s’adresse notamment aux grands mordus, pour optimiser la culture du goût de l’aventure. Elle est composée de 2 jours en kayak, avec une nuit en bivouac, d’où la nécessité d’avoir un minimum d’entraînement, mais aussi un peu d’expérience, et surtout une bonne préparation physique, morale et administrative. D’autant plus que les gorges de l’Ardèche étant une réserve naturelle, d’où le camping sauvage interdit. En l’occurrence, la réservation de place pour un camping est obligatoire pour tous les kayakistes et randonneurs empruntant les gorges de l’Ardèche, dans la mesure où les seuls bivouacs existants se trouvent à Gournier et Gaud. 

Le camping dans ces sites est très réglementé. Ils ne contiennent ni lits ni matelas, d’où la nécessité pour chaque randonneur de prévoir un couchage. Outre cela, la consommation d’alcool est interdite sur place.

Dans tous les cas, les amateurs de sports en pleine nature apprécieront tous types de descentes dans l’Ardèche, en fonction de leur niveau. Les activités offrent l’opportunité de profiter de la nature, tout en appréciant le côté aventurier de la discipline. Il faut juste prévoir une tenue et un équipement adaptés à chaque embarquement pour une expérience optimisée. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here