Un chien qui pleure : la solution !

0
371

Entendre son toutou pleurer, c’est une torture. Beaucoup de maîtres ont déjà vécu une situation pareille. La plupart du temps, l’animal se met à gémir durant la nuit. À part le fait de souffrir en le sachant triste, on doit aussi supporter le bruit qu’il fait. Il risque même de nuire au voisinage. Il faut donc trouver une bonne solution dans le plus bref délai. Les informations suivantes pourraient peut-être vous aider.

Déterminer la cause des pleurs

Avant de chercher la solution, il faut déjà comprendre la cause du problème. C’est logique. Sachez qu’un chien qui pleure sans raison en journée ou durant la nuit  pourrait développer un trouble de santé. Il gémit parce qu’il a mal.  Dans le cas où l’animal pleure uniquement pendant votre absence, il manifeste un problème d’ordre comportemental. En effet, l’animal a peut-être du mal à gérer la solitude. Du coup, votre absence est pour lui une source de frustration. Enfin, la pleure de votre canidé peut aussi être le fruit d’un simple caprice. L’animal veut à tout prix attirer votre attention ou obtenir ce qu’il désire.

Les premières mesures à prendre

Face à un chien qui pleure, la première chose à faire est de vérifier s’il est en bonne santé. Au moindre doute, il faut l’emmener consulter un vétérinaire. Si l’animal ne présente aucun trouble ou blessure, vous devrez vérifier s’il a droit au minimum de confort dont il a besoin. Assurez-vous donc que son coin soit bien propre et douillé. Il faut aussi vérifier s’il n’a pas froid. Si tout va bien, c’est qu’il s’agit d’un simple caprice ou d’un problème comportemental.

Les solutions à envisager

Il faut ignorer un chien qui pleure pour rien. À force de le consoler tout le temps, vous l’encourager à gémir davantage. Certes, le voir triste peut vous dérouter un peu. Mais si vous voulez que ses vocalises s’arrêtent, il ne faut pas lui accorder votre attention. Au bout de 5 à 15 minutes, il va finir par se taire. S’il gémit par peur de la solitude, il faut l’apprendre à gérer sa frustration petit à petit. Il doit comprendre que vous ne pouvez pas rester à ses côtés 24h/24. Il faut aussi penser à réduire son coin privé. Le fait d’avoir un trop grand espace pourrait en effet rendre l’animal anxieux. Un petit coin bien à lui aurait l’aspect plus sécurisant.

Astuces pour stopper les pleurs du chien

Pour calmer un chien qui pleure, il faut aussi lui faire faire des exercices physiques. En dépensant son énergie avec des jeux ou une petite séance de promenade, il va rapidement trouver le sommeil. Vous pouvez ainsi limiter les pleurs nocturnes. En tout cas, si le problème persiste en dépit de toutes les mesures prises, vous devez consulter un expert en éducation canine. Enfin, il est grand temps de mettre fin aux rituels de départ et d’arrivée. Le but est de désensibiliser l’animal. Ainsi, lorsque vous allez partir, évitez de lui dire au revoir. De même, au retour à la maison, évitez de l’encourager lorsqu’il se met à sauter de joie. En agissant ainsi, vous validez sa frustration d’être resté seul à la maison.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here