Comment se déroule un examen taxi VTC ?

0
238
Comment se déroule un examen taxi VTC ?

Le déroulement de l’examen Taxi VTC ressemble plus aux examens pour le permis de conduire que pour un doctorat pour ainsi dire. C’est pour voir votre aptitude face à votre futur travail que ce test sera fait, et non pour juste un diplôme comme au lycée. C’est donc un examen professionnalisant et qui octroie la capacité de vivre d’un travail de chauffeur de taxi ou de voiture de transport avec chauffeur. 

L’effet de la loi Grandguillaume dans les examens Taxi VTC

Pour les voitures de transport à la personne, la loi Grandguillaume de 2016 tend vers une harmonisation de ces métiers. Ainsi, un tronc commun a été érigé pour les taxis et les VTC. Ils auront ainsi pratiquement la même compétence, mais ce serait juste leur statut légal qui connaîtrait une certaine différence, si ce n’est une différence certaine. Cela sous-entendrait qu’ils auront une grande partie de leur formation en commun, et les détails de leur différence ne seront que minimes. 

Par exemple, pour la formation continue, à l’examen, en plus des réglementations et la sécurité routière, les conducteurs de VTC auront aussi la gestion et l’évolution du secteur économique. En tout, la loi impose bien de choses, mais elle n’interdit pas non plus des rajouts que le formateur pourrait estimer nécessaires pour ces professionnels. Par leur expérience, ils trouveront certainement des arguments à mettre pour gagner plus en confiance de leurs apprentis et futurs apprentis. Ce sont précisément ce genre d’initiative qui fait la différence entre les centres de formation pour l’examen taxi VTC. 

Les épreuves l’examen Taxi VTC

Tout d’abord, il y a la partie concernant la réglementation. Ce serait un rajout à la maîtrise du Code de la route et serait pratiquement les mêmes choses pour le conducteur de taxi et de voiture de transport avec chauffeur. Après, il y a la gestion qui est un atout dans les deux cas logiquement, et c’est bien pour le succès professionnel sans défaut que vise cette loi. 

La sécurité routière trône à la troisième place, et sans mentir, tout conducteur d’automobile devrait en avoir au moins les bases. C’est tout de même une question vitale pour tout un chacun. En dernier dans l’examen taxi VTC du tronc commun, il y a bien sûr le côté communication, avec les épreuves de français et d’anglais. La maîtrise du français est logique puisque c’est un travail en France, mais l’anglais aussi devient indispensable avec les touristes et la mondialisation.

L’examen taxi VTC pour les professionnels

Logiquement, l’examen taxi VTC ne concerne que les professionnels puisqu’il s’agit de leur octroyer la possibilité de jouir de leur travail. Si vous avez bien remarqué, l’homogénéité de l’examen des deux métiers offre pratiquement la possibilité ou presque de l’interopérabilité des deux. Cela dit, ce n’est pas vraiment le cas, puisque leurs licences diffèrent, mais précisément, leur compétence est la même. Les différences ne seront que des détails que leurs clients ne sauront même pas, et à vrai dire ils n’auront même pas besoin de connaître ces particularités. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here